« L’itinérance ludique » : Qu’est-ce que c’est ?

13 juillet 2021 | Pédagogie

Le concept de « l’itinérance ludique » a été créé par Laurence RAMEAU, infirmière puéricultrice et formatrice auprès des professionnels petite enfance. Cette pédagogie autour du jeu vise notamment à laisser aux enfants une certaine liberté dans leurs expériences. L’enfant, peu importe son âge, doit être libre de s’aventurer et de partir à la découverte de l’environnement qui lui est proposé.

L’itinérance ludique repose alors sur trois grands principes fondamentaux :

  • La libre circulation des enfants au sein de la crèche
  • La mise en place « d’univers ludiques » par les professionnels petite enfance
  • Le fait de laisser les enfants acteurs de leurs jeux

Chez Pim Pam Pomme, nous proposons régulièrement ces temps « transversaux », entre les sections, pour permettre à chaque enfant d’aller à la rencontre de l’autre et lui offrir ainsi l’opportunité de se déplacer librement au sein des différents espaces de la crèche, aménagés pour l’occasion. Ces temps « portes ouvertes », également appelés « temps de décloisonnement » sont alors l’occasion pour nous, adultes, d’observer tous les bénéfices de cette pédagogie !

LAISSER LES ENFANTS CIRCULER LIBREMENT DANS L’ESPACE

Il s’agit là d’un principe fondamental de l’itinérance ludique ! Les barrières, qui permettent habituellement de cloisonner les espaces, sont supprimées et le choix est fait, au contraire, de laisser les portes ouvertes pour permettre aux enfants de circuler comme ils le veulent à l’intérieur de la crèche. Le terrain de jeu s’agrandit nettement et les couloirs deviennent même parfois de nouveaux endroits à explorer !

Chaque enfant est libre d’aller où il veut sur ces temps de jeux : il peut très bien choisir de rester au sein de sa section, aller explorer de nouveaux espaces, faire plusieurs allers-retours, aller à la rencontre des plus grands ou alors des plus petits, tester différentes activités proposées en fonction de ses envies, pouvoir s’arrêter au bout de 5 minutes puis recommencer…

L’adulte valorise alors les initiatives de l’enfant, le laisse faire ses choix, mais il reste bien évidemment disponible pour chacun d’entre eux et est le garant de leur sécurité. Il doit en effet être en capacité d’intervenir et de poser des limites si l’enfant se met en danger par exemple.

L’accompagnement de l’adulte, par sa présence, par son regard bienveillant, ses encouragements, fait partie des conditions nécessaires à la mise en place de l’itinérance ludique : l’enfant, s’il se sent en sécurité affective, pourra plus facilement s’éloigner de l’adulte pour aller explorer de nouveaux univers !

CRÉER DES UNIVERS LUDIQUES

Pour pouvoir mettre en place l’itinérance ludique, cela demande aux professionnels petite enfance de penser en amont les espaces proposés aux enfants : les propositions doivent être diversifiées et adaptées aux différents âges pour pouvoir répondre aux envies et aux capacités de chacun.

Chez Pim Pam Pomme, lors de ces matinées « itinérance ludique », nous mettons en place des pôles différents : des cartons d’un côté, un bac de graines à manipuler de l’autre, des casseroles et des ustensiles dans un coin, des bassines et des bouchons dans un autre… Il  est alors nécessaire qu’un adulte soit présent et disponible au sein de chaque espace proposé pour y accueillir les enfants et les accompagner. Cela constitue un véritable repère pour eux.

Il ne faudra pas non plus oublier de désigner, lors de ces temps, un adulte « volant » qui ne sera pas fixé dans un espace et dont le rôle sera davantage de répondre aux différents besoins des enfants présents (aller changer la couche d’un enfant, lui proposer un temps de repos…).

L’installation de ces différents pôles, ouverts et accessibles à tous, participe à réduire la frustration des jeunes enfants. En effet, lorsque des activités plus dirigées sont organisées et que nous limitons le nombre de places, cela génère souvent beaucoup de frustrations pour ceux qui auraient eu envie d’y participer. Il faut parfois savoir « attendre son tour » mais le jeune enfant, avant 3 ans, vit dans le moment présent et n’est pas encore en capacité d’intégrer cette consigne. L’itinéraire ludique vient alors répondre aux besoins des enfants et participe à maintenir une ambiance plus sereine au sein de la crèche !

LAISSER L’ENFANT ACTEUR DE SON JEU

L’itinérance ludique repose également sur le fait de laisser l’enfant libre dans ses expériences et dans sa manière d’investir les espaces qui lui sont proposées.

L’adulte n’est pas là « pour dire à l’enfant comment il faut faire mais pour mettre en place l’environnement qui va lui permettre de faire » (Laurence RAMEAU)

L’adulte laisse donc l’enfant se saisir de son jeu, à sa manière. Il l’observe, lui fait confiance et peut même se retrouver parfois surpris des expérimentations de l’enfant, des objets qu’il va détourner (alors qu’on n’y aurait pas pensé nous-même !).

Et justement, pour permettre d’enrichir les expérimentations de l’enfant, nous devons privilégier des espaces « neutres », qui ne nécessitent aucune consigne dans le jeu de l’enfant et qui, au contraire, privilégie le fait de laisser l’enfant jouer, sans aucune indication. Nous pouvons alors proposer des espaces avec de simples bassines, avec des cartons, des seaux, des tubes, des bouteilles…

Par le biais de toutes ses expériences, et par cette liberté qui lui est donné, l’enfant va développer petit à petit ses capacités, qu’elles soient relationnelles, intellectuelles, motrices… L’enfant, qui est acteur de son jeu, va également développer sa créativité et son estime de soi grâce au regard bienveillant de l’adulte qui l’accompagne et l’encourage dans toutes ses aventures !

Nous l’avons vu, l’itinérance ludique se met notamment en place sur les temps de jeux. Il est primordial que les enfants, parallèlement, gardent leurs repères sur les moments clefs de la journée comme le repas ou encore le sommeil (qui doivent se dérouler toujours au sein des mêmes espaces) : cela permet ainsi à chacun de se sentir sécurisé pour pouvoir plus facilement aller explorer les autres espaces ensuite !

L’itinérance ludique a également un autre atout : cette pédagogie permet de ne plus travailler continuellement par groupe d’âge mais au contraire de privilégier les groupes « verticaux » où petits et grands se rencontrent ! Cela donne souvent naissance à des échanges très riches ! Cela valorise notamment les plus grands qui vont pouvoir montrer à leurs camarades, plus petits, comment faire. Les grands, au contact des plus petits, apprennent également à être davantage attentifs à eux et développent toute leur empathie. On observe d’ailleurs souvent des enfants aller chercher le doudou d’un autre pour le lui apporter en cas de chagrin. Quant aux plus petits, le contact auprès des plus grands est tout aussi bénéfique : ils les observent et sont souvent tentés de les imiter, ce qui favorise alors les apprentissages.

Cette pédagogie a donc fait toutes ses preuves et est aujourd’hui véritablement reconnue dans le monde de la petite enfance pour ses bienfaits !

Delphine DESGARCEAUX – EJE – Coordinatrice Pédagogique Pim Pam Pomme

Partager l’article sur :

On vous tiens informé !

La communication bienveillante

La communication bienveillante

En tant que professionnels petite enfance, notre rôle est de « prendre soin » de chaque enfant que l’on accueille. Pour cela, il est essentiel de...

Loading...