LA RENCONTRE ENTRE PARENTS ET PROFESSIONNELS

Que ce soit les parents ou les professionnels petite enfance, tous ont un objectif commun :  veiller au bien-être de l’enfant. Il est donc indispensable de partir de cette motivation commune pour construire ensemble le projet de l’enfant.

En effet, cette rencontre entre parents et professionnels va être primordiale pour nous permettre de proposer un accompagnement ajusté aux jeunes enfants.

LA COLLABORATION PARENTS-PROFESSIONNELS DANS L’INTÉRÊT DE L’ENFANT

La reconnaissance de la singularité du jeune enfant passe d’abord par la prise en compte de son histoire, de ses besoins, de son rythme, de ses particularités… Or, ce sont bien les parents les mieux placés pour nous donner ces indications : ce sont eux qui connaissent le mieux leur enfant. Communiquer avec eux s’avère donc nécessaire pour avoir une connaissance plus fine de chaque enfant et ainsi l’accompagner en tenant compte de là où il en est. Nous offrons alors à l’enfant un accueil très individualisé, même au sein d’un lieu collectif.

La collaboration entre parents et professionnels vient également garantir une certaine cohérence éducative : on va prendre en compte, dans notre action auprès du jeune enfant, ses habitudes, ses rituels et faire en sorte que la prise en charge soit partagée et harmonieuse. Nos pratiques professionnelles pourront alors s’ajuster afin de répondre au mieux aux besoins de l’enfant sans pour autant être similaire à l’éducation familiale proposée, mais sans être non plus en complète contradiction. On pourra tout à fait verbaliser auprès de l’enfant si certaines choses sont différentes à la crèche : cela lui permettra de mieux comprendre ces différences et, de notre côté, de mieux saisir les réactions de l’enfant…

Les temps d’échanges entre parents et professionnels vont participer à rassurer l’enfant. En effet, le cadre devient plus sécurisant pour lui : l’enfant, dès son plus jeune âge, peut être amené à côtoyer différents lieux de vie mais grâce à cette collaboration entre parents et professionnels, l’enfant ne se sent pas « morcelé » dans des relations qui se succèdent. Au  contraire, il y a une continuité dans les soins, une continuité dans la prise en charge : cela facilite le passage entre la maison et la crèche (et vice versa) grâce aux informations essentielles transmises par les parents le matin ou par les professionnels de la crèche à la fin de la journée.

PENSER NOTRE COMMUNICATION AVEC LES FAMILLES

La confiance est la base de toute relation à l’autre. Elle naît au fil du temps, à travers des échanges réguliers et la stabilité des adultes présents, et implique un engagement envers l’autre. Le professionnel doit savoir être à l’écoute des familles pour entendre leurs demandes et leurs attentes, tout en gardant toujours en tête le bien-être des enfants qui doit guider nos pratiques.

Si les professionnels partagent l’éducation du jeune enfant avec les parents, cela suggère également l’échange d’informations réciproques. Il faudra alors trouver le temps, le moment, le lieu approprié pour délivrer et accueillir ces paroles. Ces échanges impliquent que le professionnel soit entièrement disponible à la relation, prenne vraiment le temps pour accueillir le parent et l’enfant. Les transmissions nécessitent de la part du professionnel une certaine discrétion et une certaine confidentialité : l’espace pour faire ces transmissions doit donc être adapté.

Les parents ont besoin d’être rassurés, de savoir qu’on s’occupe bien de leur bébé, qu’on ne l’oublie pas dans un coin, qu’on répond à ses besoins, qu’on le console quand il pleure… Les transmissions, et notamment la qualité de ces échanges, vont être un premier levier pour rassurer les familles. Elles ne doivent pas seulement se limiter aux repas, au sommeil et aux soins ; elles doivent aussi être le témoignage d’un moment particulier de la journée de l’enfant, montrant que l’on s’est intéressé à lui et qu’il ne s’agit pas d’un simple « mode de garde » qui répond uniquement aux fonctions vitales de l’enfant.

Si les professionnels petite enfance reconnaissent la place des parents au sein des structures petite enfance, ces derniers se sentiront d’autant plus en confiance dans leur rôle de parents et pourront plus facilement exprimer leurs points de vue, confier leurs difficultés parce qu’ils sauront qu’ils ne seront pas jugés. De leur côté, les professionnels encourageront les parents à se faire confiance et à trouver leurs solutions. Ils les valorisent et peuvent éventuellement les aiguiller en cas de difficultés ; un vrai soutien à la parentalité 

Enfin, il est à noter que vouloir s’adapter au mieux aux besoins et aux demandes des familles ne signifie pas pour autant perdre nos références et renier notre cadre. Il faut savoir concilier à la fois les besoins des enfants avec les demandes des parents, en privilégiant toujours l’intérêt premier de l’enfant !

ENCOURAGER LA PARTICIPATION DES PARENTS

Nous l’avons vu, le jeune enfant ne peut être accueilli seul : accueillir un enfant, c’est aussi accueillir sa famille. Il existe plusieurs initiatives pour encourager la participation des parents et reconnaître leur place au sein des institutions ; en voici quelques-unes que nous mettons en place chez Pim Pam Pomme :

  • Les ateliers parents / enfants offrent l’occasion aux parents de venir partager un moment privilégié à la crèche avec leur enfant autour d’une activité (atelier bricolage, cuisine, lecture…).
  • Les événements calendaires sont souvent l’occasion d’inviter l’ensemble des parents à la crèche, pour fêter Noël par exemple ou encore pour Carnaval ou pour fêter l’arrivée de l’été !
  • Ils nous arrivent également de solliciter les parents pour accompagner des sorties : à la piscine, à la médiathèque, au zoo, au marché ou encore lors d’un spectacle…
  • Des cafés-parents sont également organisés et permettent aux parents de se retrouver entre eux autour d’une thématique définie à l’avance et de partager leurs expériences, poser des questions… Notre psychologue est présente pour guider les échanges et apporter quelques éléments théoriques.
  • Les réunions avec les parents, à la rentrée par exemple, permettent de présenter la crèche et les équipes, donner les informations essentielles, intégrer les nouvelles familles et répondre aux questions des parents.
  • Le petit journal de la crèche, distribué aux parents de manière régulière, permet aux familles d’avoir un aperçu de ce qu’il se passe à la crèche, des différents projets en cours ou à venir. Nous les impliquons ainsi dans la vie de la crèche !
  • Un cahier de vie est créé pour chaque enfant et l’accompagne tout au long de son parcours à la crèche.  Les professionnels petite enfance y mettent des photos, y inscrivent des anecdotes… Les parents y ont accès et peuvent également l’investir pour partager à leur tour des moments de la maison. Le cahier de vie est donc un formidable lien entre la crèche et la maison et sera un souvenir précieux pour l’enfant lors de son départ de la crèche.

Ces différentes initiatives et évènements vont permettre aux parents, aux professionnels et aux enfants de se rencontrer et de partager tous ensemble des moments conviviaux. Au delà des simples transmissions du soir ou du matin, nous cherchons à créer d’autres occasions de rencontres participant à créer du lien entre parents, professionnels et enfants ; un atout majeur pour accompagner le jeune enfant au quotidien !

Il restera alors essentiel de bien penser la communication aux parents pour que toutes les familles aient bien connaissance de ces différents moments qui leur sont réservés, mais aussi des espaces auxquels elles peuvent avoir accès. Il est important de s’assurer que les parents sachent qu’ils ont une place reconnue au sein de notre structure petite enfance !

Delphine DESGARCEAUX – EJE – Coordinatrice Pédagogique Pim Pam Pomme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *