L’ANALYSE DES PRATIQUES : ACCOMPAGNER LES PROFESSIONNELS PETITE ENFANCE

« Il faut savoir prendre soin de soi pour prendre soin des autres ». Cet adage a tout son sens dans le monde de la petite enfance. En effet, nos équipes de professionnels ont besoin d’être accompagnées pour pouvoir, à leur tour, accueillir avec bienveillance les jeunes enfants.

Le quotidien à la crèche est souvent très rythmé alors il est nécessaire de permettre aux équipes de bénéficier de temps en dehors de la présence des enfants,  notamment pour réfléchir et se questionner autour des pratiques professionnelles. Les temps d’analyse des pratiques vont alors pouvoir être un levier important, contribuant à donner du sens à l’exercice des fonctions de chacun !

L’ANALYSE DES PRATIQUES : C’EST QUOI ?

Les temps d’analyse des pratiques sont des espaces de paroles, des temps d’échanges en équipe permettant à chacun de s’exprimer librement et de pouvoir exposer une situation du quotidien qui pose difficultés ou qui interroge.

Le groupe peut être constitué par l’ensemble de l’équipe de la crèche ou alors par petites équipes de section et un animateur est toujours présent pour faire vivre ce groupe. L’animateur doit être extérieur à l’équipe éducative car cela permet d’avoir un regard neuf sur les situations rencontrées et de ne pas être impliqué dans des relations plus affectives avec les membres du groupe. Au sein de nos crèches Pim Pam Pomme, c’est notre psychologue qui anime ces temps et nous apporte son oeil expert ! En questionnant le groupe, l’animateur invite alors chacun à trouver ses propres réponses et à élaborer de nouvelles réflexions… Il sera aussi l’un des garant important du cadre !

En effet, ces temps nécessitent qu’un cadre bien précis soit posé. Il faut d’abord garantir la confidentialité quant à la teneur des échanges au sein du groupe mais aussi qu’il y ait un climat de confiance suffisamment important pour pouvoir s’exprimer : la bienveillance de chaque membre du groupe, le respect des différents points de vue et le non jugement sont alors des critères primordiaux, à mettre en avant.

QUELS APPORTS POUR L’ÉQUIPE ?

Tout d’abord, les temps d’analyse de pratiques permettent à chacun de prendre du recul sur sa pratique, se remettre en question et ainsi ajuster son positionnement professionnel.

Chaque situation exposée va être apprenante pour tous car les membres du groupe partagent le même quotidien auprès des jeunes enfants et sont souvent amenés à rencontrer les mêmes difficultés, les mêmes questionnements. Ainsi, chacun pourra partager ses points de vue, ses ressentis et même ses expériences : ensemble, le groupe construit et trouve de nouvelles pistes d’actions, développe de nouveaux outils… Chacun s’enrichit mutuellement. N’oublions pas également que la qualité de l’accueil du jeune enfant reste le coeur de nos préoccupations et que celle-ci va guider le groupe tout au long des échanges. Ces temps auront donc ensuite un impact sur le quotidien auprès des enfants puisque certaines pratiques pourront être modifiées, l’organisation repensée… toujours dans le but d’améliorer l’accueil des enfants !

Chaque membre de l’équipe va également pouvoir développer, à travers la constitution de ce groupe, son empathie, une qualité essentielle en tant que professionnel petite enfance. Les membres du groupe apprennent à écouter et accueillir les émotions de l’autre.

Ces temps participent à créer et maintenir la cohésion d’équipe : le soutien et l’écoute sont des valeurs fortes mises en avant lors de ce groupe de paroles. La régularité de ces temps d’échanges contribue à développer, petit à petit, le sentiment d’appartenance à une équipe et à consolider l’identité professionnelle de celle-ci.

En organisant ces groupes de paroles pour les équipes de professionnels petite enfance, cela permet notamment de prévenir les souffrances, de limiter les états de stress et les incompréhensions. Il s’agit alors d’un formidable outil de régulation : les problématiques ne restent pas ancrées, les potentiels dysfonctionnements et tensions sont ainsi réduits… Ces temps d’analyse de pratiques doivent donc être assez réguliers pour parvenir à atteindre cet objectif.

On oeuvre ainsi pour le bien-être des professionnels qui seront alors davantage disponibles pour accueillir les jeunes enfants et répondre à leurs différents besoins. 

Les équipes de professionnels petite enfance ont besoin de ces temps et, en les organisant, nous apportons à l’équipe toute la considération qu’elle mérite pour pouvoir ensuite accompagner les jeunes enfants au quotidien en toute sérénité et avec bienveillance !

N’oublions pas que d’autres temps sont également indispensables pour participer à cette cohésion d’équipe, comme les réunions ou encore les journées pédagogiques par exemple. Certes, cela demande de l’organisation pour remplacer les professionnels concernés par ces temps ou pour fermer la structure mais ils sont indispensables pour maintenir un accueil de qualité auprès des touts-petits !

Delphine DESGARCEAUX – EJE – Coordinatrice Pédagogique Pim Pam Pomme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *