L’APPROCHE « SNOEZELEN » : CRÉER UNE ATMOSPHÈRE PROPICE AU BIEN ÊTRE DU JEUNE ENFANT

Le concept « Snoezelen » a été développé dans les années soixante par deux jeunes Hollandais, Ad VERHUEL et J. HULSEGGE. Proposé depuis de nombreuses années dans le cadre du handicap, il a fait une apparition plus récente dans le secteur de la petite enfance.

L’approche « Snoezelen » consiste à mettre en place des espaces spécifiques offrant diverses sollicitations sensorielles. Grâce à l’aménagement d’un environnement adapté, l’idée est alors de favoriser un sentiment d’apaisement et de bien-être chez le public accueilli.

Nos crèches PIM PAM POMME ont souhaité s’inscrire dans cette dynamique et développer ce concept en proposant régulièrement des séances « Snoezelen » aux jeunes enfants, une parenthèse individualisée dans le quotidien de la crèche.

METTRE EN PLACE UNE SEANCE « SNOEZELEN » EN CRÈCHE

Le terme « Snoezelen » est né de la contraction de deux verbes néerlandais :

—> « Snuffelen », qui signifie sentir, renifler et renvoie à une dimension plutôt active de découverte, de curiosité, de stimulation

—> « Doezelen »,  qui signifie somnoler, adoucir et renvoie davantage à une idée de calme et de sérénité

À chaque séance proposée, il s’agira donc de pouvoir allier les deux, trouver le juste équilibre et ainsi inviter le jeune enfant à explorer mais aussi, paradoxalement, à se détendre.

Cette démarche suppose alors de laisser à l’enfant la liberté d’investir l’espace proposé, à sa guise, et de respecter son rythme. Il n’y a en aucun cas d’objectif éducatif ni thérapeutique à atteindre. Nous devons favoriser son initiative : c’est l’enfant qui choisit, c’est lui qui est acteur dans ce moment. Nous le laissons libre dans ses choix, dans ses déplacements : voici pourquoi il est essentiel d’avoir au préalable pensé et aménagé l’espace pour qu’il soit suffisamment sécurisé et sécurisant. En effet, le lieu doit alors être suffisamment contenant pour permettre à l’enfant de se sentir en confiance et suffisamment sécurisé pour qu’il puisse partir l’explorer, à sa manière !

Selon les possibilités et les souhaits, il peut être choisi de dédier une salle spécifique à la mise en place de séances « Snoezelen » ou alors d’utiliser un chariot mobile que l’on pourra déployer, de manière temporaire, dans un espace que l’on aménagera pour l’occasion. 

L’adulte a un rôle important à jouer dans cet aménagement : c’est lui qui va créer les situations permettant à l’enfant de partir à la découverte de son environnement. Une pièce suffisamment chauffée, une lumière tamisée, des coussins, des tapis ou encore une musique douce participeront à créer cette ambiance.

Les stimulations sensorielles proposées à l’enfant devront être sélectionnées minutieusement : nous choisirons en priorité du matériel répondant aux sens privilégiés des enfants présents lors de la séance. 

Cela nécessite alors d’avoir une connaissance fine des enfants. Des colonnes à bulles, des fibres optiques, des cubes lumineux répondrontdavantage au sens de la vue alors que des balles sensorielles répondront plutôt à celui du toucher… Cela participera à créer une atmosphère qui retiendra l’attention de l’enfant, où il pourra s’y sentir bien.

Les sollicitations sensorielles doivent donc être proposées de façon optimale : il faudra être vigilant à ne pas mettre trop de matériel à disposition, au risque de sur-stimuler l’enfant et produire l’inverse de l’effet initialement souhaité, à savoir la détente. En effet, ce n’est pas que le matériel qui va compter dans cette approche mais véritablement le sens que l’on y met : il n’y a ici aucune notion de « productivité ».

Les séances proposées durent environ 15/20 minutes et se déroulent avec un petit groupe d’enfants (4/5 enfants) permettant ainsi de conserver des liens privilégiés et d’individualiser ce moment au maximum.

LE RÔLE DES ACCOMPAGNANTS

Dans l’approche « Snoezelen », le relationnel occupe une place prépondérente qu’il sera important de mettre en avant. Nous ne sommes pas dans le « FAIRE » mais plutôt dans « L’ÊTRE ». Nous cherchons à établir une relation qui se veut respectueuse de chacun, du rythme de chaque enfant : l’adulte cherche à mieux connaître l’enfant, découvrir ce qui lui plaît, ce qui ne lui plaît pas, ce qu’il préfère, cerner comment il se sent, savoir ce qu’il ressent. Nous devons alors également être attentifs à toute la communication non verbale : les réactions de l’enfant, les regards, la gestuelle, le sourire, les émotions sont toujours riches d’informations !

À chaque séance, un accompagnateur est toujours présent et entièrement disponible, favorisant ainsi un sentiment de sécurité, autant physique que psychique, pour l’enfant. C’est lui qui est garant de la mise en place d’un cadre sécurisant et bienveillant.

Ces séances « Snoezelen », en petits groupes, permettent d’établir une relation très privilégiée avec l’enfant et de l’observer sous un autre angle. Grâce à une observation fine, l’adulte peut déceler ses envies, ses goûts, les compétences de chacun et faire en sorte que ces ateliers deviennent de véritables moments de partage.
Il est toutefois important de rester dans une observation « active » : nous ne sommes pas dans un coin de la pièce pour observer mais vraiment avec l’enfant, pour partager des choses. Ces observations pourront d’ailleurs donner lieu à de riches échanges lors des transmissions avec les familles.

Il existe des formations « Snoezelen » pour mieux appréhender cette démarche, la comprendre et être en capacité de la mettre en oeuvre. Il est donc important que les équipes de professionnels petite enfance puissent être formées à cette approche pour qu’elle puisse conserver son véritable sens.

LES INTÉRÊTS POUR L’ENFANT

L’approche « Snoezelen » a de nombreux intérêts pour le jeune enfant.

En premier lieu, ces séances favorisent la détente, l’apaisement, le lâcher prise de l’enfant et ont pour but de procurer un moment de bien-être et de plaisir. Elles offrent également différentes stimulations sensorielles, permettant à la fois la découverte de nouvelles sensations et d’assouvir ce besoin d’explorer du jeune enfant !

Cette approche permet de proposer une nouvelle forme d’expression et a pour vocation de faciliter la communication et la relation aux autres, avec les enfants et/ou les adultes.. C’est un espace où l’enfant pourra réguler ses émotions, désamorcer ses angoisses. Lors des adaptations, il peut être très intéressant d’utiliser l’espace « Snoezelen », de manière très individualisée. Cela favorisera, petit à petit, la mise en confiance de l’enfant.

Il s’agit en effet d’un moment en dehors du temps, où prime le libre choix de l’enfant, selon ses envies et son imaginaire ; le tout sous le regard bienveillant d’un adulte disponible pour lui. C’est une véritable relation privilégiée qui se met en place, un moment de rencontre et de partage très qualitatif.

Pouvoir aborder ce projet aux familles, leur expliquer la démarche et tous les intérêts pour l’enfant est essentiel pour que les parents puissent prendre conscience de ce qu’est « Snoezelen » et de ce que l’on propose à leur enfant au cours de ces séances. En les invitant à découvrir la salle, et même à y venir avec leur enfant, nous pouvons également offrir l’occasion à chaque parent de passer un moment privilégié avec son enfant : cette salle devient alors un véritable refuge accueillant, pour se relaxer en famille ! Les bénéfices ne sont alors plus à prouver !

Delphine DESGARCEAUX – EJE – Coordinatrice Pédagogique Pim Pam Pomme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *